actualité       (english version)
Une sourde bataille s'est engagée vers le début des années soixante dans le registre : bataille des anciens et des modernes... les uns ne considérant comme dignes du nom de "tapisserie" que celles dites de lisse, les autres, dans leur désir de faire éclater le carcan du métier et de la technique traditionnelle croyant un peu trop vivement pouvoir s'approprier à travers une certaine maîtrise de l'espace, le monopole du mouvement et de l'univers ludique et sensuel de l'homme !

Comme toujours dans ce cas, la nature même d'une telle querelle s'est rapidement révélée stérile. De fait, toutes les démarches simultanées sont dignes d'intérêt même si elles relèvent de problématiques, formelles et intellectuelles, différentes.

La figure définitive de l'art de demain est toute de mouvances et de mutations. Et si, un temps, la sculpture textile semble s'être présentée comme le style représentatif du monde contemporain, aujourd'hui la tapisserie de lisse réapparaît dans sa plénitude. Un regain d'intérêt, sensible en particulier lors de la dernière biennale de Lausanne, se manifeste pour cette technique chez de jeunes artistes cartonniers comme chez de nombreux peintres contemporains.
Citons pêle-mêle les auteurs de tentures récentes comme Gilles Aillaud, Geneviève Asse, Alicia Penalba dont les productions sont conservées par le mobilier national au même titre que celles de Bram Van Velde, Zao Wou-Ki, Georges Mathieu, Yves Millecaups, Samuel Buri et tant d'autres. Mais les initiatives les plus personnelles sont souvent des créations en basse lisse comme celles de Claire Rado qui, autour des figures qu'elle tisse, laisse la chaîne apparente ou Francine Meyer qui sait si bien fondre la lisse et le macramé. Thomas Gleb, lui, fut parmi les premiers à utiliser la tapisserie comme un art en mettant en valeur ce qui relève de façon singulière de cette forme de création.

De nombreux ateliers enfin réalisent tous les jours des oeuvres originales. Les ateliers de Saint-Cyr, Plasse le Caisne, du Roi René, Robert Four, Jean Laurent, sont de ceux-là, et il faut souhaiter vivement pour cette forme de création que se perpétuent les initiatives.

En ces temps où la création textile chahute et bouscule tous les préjugés esthétiques, Art & Tissage de France, épris de sagesse et de simplicité, tente de tirer profit des expériences passées en reproduisant les modèles anciens qui ont, depuis fort longtemps, fait leurs preuves. Mais, soucieux de promouvoir la tapisserie contemporaine, ils ont délimité, au fil des ans, un territoire de qualité en faisan t un choix de peintres cartonniers contemporains susceptible d'ouvrir au plus grand nombre d'amateurs, les chemins de la tapisserie contemporaine.

Parmi les artistes ainsi sélectionnés, il faut citer : René Fumeron, Hervé Lelong, Jean-Michel Lartigaud, Gemmanicàç Raymond Poulet, Louis Toffioli, J- Cl. Bissery, Lucien Soulas, Grékoff.. Tous font avec beaucoup de bonheur, la synthèse entre les aspirations populaires (dans son acceptation la plus noble) et la qualité.
De l'ensemble de ces réalisations au sein desquelles, la personnalité et le geste de chaque peintre font régner une grande diversité, se dégage une constante significative de l'esprit : une sorte d'allégresse animée sans doute par un profond désir de paix et de bonheur.., un optimiste hymne à la joie, en quelque sorte.



actualy

A deaf battle entered toward the beginning of sixties into the register: battle of elders and the modern... the some considering how worthy of the name of " tapestry " that those say of smooth, others, in their, desire to make explode the collar of the profession and the traditional technique believing a little too much strongly power to appropriate through a certain restraint of the space, the monopoly of the movement and universe ludique and sensual of the man!

As always in this case, the same nature of such a quarrel proved to be quickly sterile. Of fact, all, simultaneous gaits are worthy of interest even though they raise of problematic, formal and intellectual, different.

The definitive face of the art of tomorrow is all of mobilities and mutations. And if, one time, the textile sculpture seems to be presented itself/themselves as the representative style of the world contemporary, today the tapestry of smooth reappears in his/her/its fullness. A renewal of interest, appreciable in particular at the time of the last biennial of Lausanne, appear for this technique at young artists "cartonnierses" as at many painters contemporary.

Let's mention recent hangings authors pell-mell as Gilles Aillaud, Geneviève Asse, Alicia Penalba whose productions are preserved by the national furniture to the same title that those of Bram Sieve Velde, Zao Wou-Ki, Georges Mathieu, Yves Millecaups, Samuel Buri, and so many others. But the most personal initiatives are often creations in bass smooth as those of Claire Rado that, around faces that she/it weaves, let the chain relate Francine Meyer that knows how to melt the smooth and the macramé so well either. Thomas Gleb, him, is among the first to use the tapestry like an art while putting in value what raises of way singular of this shape of creation.

Many shops in short achieve works originals every day. Shops of Saint-Cyr, "Plasse le Caisne", of the, King René, Robert Four, Jean Laurent, is those there, and it is necessary to wish briskly for this shape of creation that himself perpetuate initiatives.

In these times where the textile creation misbehaves and jostle all prejudices aesthetic, Art & Texture of France, in love of wisdom and simplicity, tent, to extricate past experience profit while replicating the old models who has, since strong a long time, makes their proofs. But, anxious of to promote the contemporary tapestry, they delimited, to the thread of years, one, territory of quality in t pheasant a choice of painters "cartonniers" contemporary susceptible to open to the biggest number of amateurs, the, paths of the contemporary tapestry.

Among the thus selected artists, it is necessary to mention: Been Born again Fumeron, Hervé, Lelong, Jean-Michel Lartigaud, Gemmanicàç Raymond Poulet, Louis, Toffioli, J - Cl. Bissej, Lucien Soûlas, Grékoff.. All make with a lot of happiness, the synthesis between the popular longings (in his/her/its noblest acceptance) and the quality. Of the whole of these realizations to the breast of which, the personality and every painter's gesture have one reigned big diversity, clears himself a meaningful constant of the mind: an animate rejoicing way probably by one deep desire of peace and happiness.., an optimistic hymn to joy, in a way.